"Ça a été l'horreur" : des seniors montluçonnais témoignent de l'impact des confinements sur leur santé mentale


14 octobre 2021

Le Covid-19 n’est pas encore totalement derrière nous… Mais, il continue encore d’affecter la santé mentale des Français. 15% déclarent des signes d’état dépressif, 23% des signes d’anxiété et même 63% des troubles du sommeil au cours des huit derniers jours. Des données répertoriées dans la dernière étude de Santé publique France publiée le mois dernier.

Parmi les publics les plus touchés, les seniors. Raison pour laquelle, dans le cadre des Semaines d’information en santé mentale, la Ville de Montluçon et l’UNAPEI ont organisé hier et avant-hier des ateliers d’échanges et de témoignages dans les clubs restaurants de retraités.

Objectif : permettre de libérer la parole. "Les périodes de confinement ont été une horreur", explique d'emblée Michelle, 72 ans. "Me retrouver seul, en appartement. Plus voir la famille, c'était très très dur". "Je crois qu'il y a eu plus de conséquences morales par rapport à cette épidémie, que l'épidémie elle-même. C'est pour ça que la parole a un rôle important pour pouvoir se projeter dans l'avenir", analyse le docteur Christian Ducarrouge qui a animé les ateliers.

Reportage au club restaurant Ambroise-Croizat.