De son camion de chauffeur-livreur aux bancs de l'Assemblée nationale : le changement de vie de Jorys Bovet


28 juillet 2022

Ce ne sont pas encore les vacances pour les députés. Loi sur le pouvoir d’achat, sur le Covid-19, il reste encore de gros dossiers à traiter à l’Assemblée nationale dans les prochains jours. L’hémicycle où Jorys Bovet prend petit à petit ses marques.

Elu à la surprise générale, le mois dernier, sur la circonscription de Montluçon, l’ancien chauffeur-livreur a troqué son camion pour son siège de parlementaire. Un changement de vie radical pour le jeune homme de 29 ans qui nous raconte ses premiers pas dans ce lieu chargé d’histoire.

Jorys Bovet est membre de la commission développement durable et aménagement du territoire à l’Assemblée. Il promet de rencontrer les maires de la circonscription à partir de la rentrée, et travaille sur la mise en place d’une permanence à la même échéance.

Jorys Bovet qui a voté contre l’amendement proposé par la NUPES pour l’introduction du SMIC à 1.500 euros. Une position critiquée dans un communiqué par le syndicat Solidaires dans l’Allier.

La CGT de l’Allier de son côté a d’ores et déjà affirmé qu’elle avait décidé « de n’avoir aucun contact avec le député RN et de ne solliciter aucune rencontre ». Le syndicat qui prévient également qu’il manifestera sa désapprobation si Jorys Bovet assiste à la cérémonie commémorant le massacre de la Carrière des grises le 14 août prochain. Cérémonie à laquelle le syndicat participe chaque année.

Photo : DR.