Ils oublient un ticket de caisse sur les lieux : deux habitants du Cher condamnés pour un cambriolage à Saint-Désiré


30 janvier 2023

Deux habitants du Cher âgés de 36 et 42 ans ont été condamnés respectivement à trois ans de prison et à un an de prison avec sursis, cet après-midi, en comparution immédiate au tribunal correctionnel de Montluçon. Ils ont été reconnus coupables d'un vol en réunion commis en novembre dernier à Saint-Désiré. Leur interpellation, la semaine dernière, avait nécessité le déploiement d'une quarantaine de gendarmes.

Comme un péché de gourmandise. S'ils n'avaient pas eu envie de chips et de cookies, ce jour de novembre 2022, peut-être que les deux beaux-frères n'auraient jamais été inquiétés. Car si les gendarmes chargés de l'enquête sur un cambriolage commis dans une résidence secondaire de Saint-Désiré (Allier) sont remontés jusqu'à eux, c'est grâce à... un ticket de caisse, oublié sur les lieux du vol. Oubli fatal. Les enquêteurs n'ont alors plus eu qu'à solliciter les caméras de vidéo-surveillance de l'enseigne montluçonnaise dans laquelle ils avaient acheté leur petit en-cas sucré-salé pour éclaircir une procédure qui aurait pu s'avérer beaucoup plus complexe.

Car le-dit cambriolage avait été commis dans une propriété isolée, composée d'un ancien corps de ferme et de plusieurs dépendances, bien à l'abri des regards, et alors que son propriétaire néerlandais était dans son pays d'origine. L'enquête de voisinage n'avait d'ailleurs abouti à rien de concret. Devant les juges, les protagonistes ont assuré qu'ils étaient tombés sur ce lieu au hasard d'une "promenade" en voiture.... Avant d'y revenir, mieux équipés quelques dizaines de minutes plus tard.

Près de 14.000 euros de préjudice

Plusieurs portes avaient alors été forcées au pied de biche. Et comme ils avaient sans doute le temps, les deux mis-en-cause avaient semble-t-il fait main basse sur une liste d'objets longue comme le bras : taille-haie, débroussailleuse, tronçonneuse, compresseur, perceuse, salon de jardin, télé ou même, un tracteur, avec sa fourche. Près de 14.000 euros de préjudice comptabilisés par la victime.

Que sont devenus ces objets? Disparus...hormis des chaises et des... pots de café retrouvés chez les protagonistes. Le plus âgé des deux a rapidement reconnu les faits. "C'est une folie que je regrette affreusement", a analysé cet ouvrier du BTP, une seule condamnation au casier, datant d'il y a seize ans. Un profil qui tranche avec son compagnon d'infortune, 36 ans, dont 9 passés derrière les barreaux, essentiellement pour des faits de violences... et de vols. 

"Je n'ai rien à voir là-dedans", s'est-t-il contenté de dire aux juges, chargeant au passage son beau-frère qu'il accuse de l'avoir "piégé". Son avocat avait plaidé la relaxe au bénéfice du doute. Le tribunal l'a condamné à trois ans de prison avec maintien en détention, et à une interdiction de séjour dans l'Allier pendant cinq ans. Son complice de ce soir de novembre s'en est tiré avec un an de prison, intégralement assorti d'un sursis. Les deux ne boiront pas de bières ensemble, ce soir. A leur arrivée dans la maison cambriolée, les gendarmes avaient retrouvé six bouteilles vides. Le propriétaire avait assuré qu'elles étaient dans le frigo lorsqu'il avait quitté sa résidence secondaire. Avaient-elles accompagné les chips et les cookies? Le duo a, en tout cas démenti les avoir bues....