La Région Auvergne Rhône-Alpes apporte son aide au projet Railcoop


12 avril 2021

Le projet était déjà bien avancé… mais il manquait l’indispensable : des trains ! Nouveau soutien de poids pour le projet Railcoop. La société coopérative qui veut, dès l’an prochain, faire revenir des trains entre Bordeaux et Lyon via Montluçon, Gannat ou Vichy va être aidée par la Région Auvergne Rhône-Alpes.

Son président Laurent Wauquiez est venu l’annoncer, samedi après-midi, en gare de Montluçon. Alors, concrètement, la collectivité régionale va intervenir pour permettre à Railcoop d’acheter, à « des tarifs très compétitifs » 9 anciennes rames en fin de vie… qui vont être remises en état.

Laurent Wauquiez.

2 allers-retours quotidiens sont prévus, et cela pourrait monter jusqu’à 4. Pour Railcoop, ce soutien de la Région était très important, comme l’explique le directeur général de Railcoop, Nicolas Debaisieux.

On rappelle que Railcoop envisage des circulations sur la ligne d’ici juin 2022. La société coopérative mise sur des tarifs autour de 38 euros, pour faire Bordeaux-Lyon, soit à peu près la moitié pour aller vers l’une ou l’autre des villes depuis Montluçon.

Et pendant que ces annonces étaient faites, plusieurs dizaines de personnes ont participé à un contre-rassemblement, devant la gare de Montluçon. Ils répondaient à un appel à la mobilisation du Comité de défense du rail, soutenu par la CGT et le groupe local de La France insoumise. Pour les participants, ce projet Railcoop n’est pas vraiment une bonne nouvelle. Pour Daniel Coffin, le secrétaire du Codérail, c’est surtout un « démantèlement du service public ferroviaire ».