La Ville de Montluçon compte créer une police municipale d'ici l'été 2023


17 mai 2022

Elle est encore l'une des rares villes de sa strate à ne pas en posséder en France. La Ville de Montluçon planche sur la création d'une police municipale à l'horizon mi-2023. Le maire Frédéric Laporte a présenté ce matin les contours de ce que devrait être ce nouveau service. L'essentiel en trois questions.

Pourquoi une police municipale?

Jusqu'ici le maire de Montluçon s'était montré dubitatif sur la question, estimant que les questions de sécurité incombées à l'Etat et donc à la police nationale. Les réponses obtenues lors de la consultation lancée auprès de la population et les remontées des habitants lors des réunions de quartier ont fait pencher la balance. "Il ne s'agit plus d'une question de principe mais bien de répondre à une demande sociétale" face à la multiplication des incivilités notamment. Selon la Ville de Montluçon, sur les 82 communes de plus de 30.000 habitants et de moins de 40.000 habitants, Montluçon était la seule à ne pas avoir mis en place ce type de services. 

Comment fonctionnera-t-elle?

Dans le projet présenté ce matin, la Ville table sur le recrutement de sept agents, dont un chef de service. Les quatre agents de surveillance de la voie publique seront également intégrés à cette structure. A titre de comparaison, des villes de taille similaire comme Maçon (8 agents), Auxerre (11 agents) ou Roanne (24 agents) ont misé sur des effectifs plus importants. 

Les fonctionnaires doivent être recrutés durant le second semestre de l'année, avant six mois de formation début 2023. "On ne voulait absolument pas qu'ils soient équipés d'armes létales", précise Frédéric Laporte. Les futurs agents porteront donc bâton de défense, bombe lacrymogène, menottes, gilet pare-balle, et Taser. Le nouveau service serait installé dans les locaux de l'Hôtel de ville. Il pourrait être mis en service mi-2023. Le budget alloué avoisine les 500.000 euros par an.

Quelles missions?

Elles seront évidemment différentes de celles de la police nationale. Le tout sera d'ailleurs fixé dans une convention avec la Préfète et le Procureur de la République. " Sa principale mission sera la prévention", insiste l'adjoint en charge du dossier, Pierre Laroche. La police municipale interviendra sur des champs comme la lutte contre les incivilités, le respect du code de la route, de l'environnement.... Des problématiques du quotidien sur lesquelles la police nationale a peu de temps à consacrer.  Les agents auront toutefois la possibilité de verbaliser, si nécessaire.

Le maire et son adjoint ont également insisté sur la nécessaire "proximité" de l'action des policiers municipaux. La circulation à pied ou en vélo sera d'ailleurs privilégiée.