La CGT dénonce de la "répression syndicale" chez All'Chem, la direction dément


24 novembre 2022

Une vingtaine de personnes s’est rassemblée, hier matin, devant l’usine All’Chem à Montluçon. Quelques salariés, anciens salariés et des militants de la CGT étaient venus soutenir l’un des leurs. Il était convoqué par la direction pour un entretien qui pourrait déboucher sur des sanctions disciplinaires. La direction de l’entreprise évoque un « non-respect du règlement interne ».

La CGT n’analyse pas la chose de la même manière : ses militants ont crié hier à la « répression syndicale » s’agissant d’un salarié potentiellement candidat pour les prochaines élections professionnelles dans l’entreprise. L’entrevue d’hier entre des membres de la direction et le salarié visé a semble-t-il apaisé les choses.

Le salarié en question, c’est Didier Smigliani.

Du côté de Séché environnement, propriétaire d’All’Chem depuis quelques mois, on réfute une convocation liée à l’engagement syndical de son salarié. « Nous essayons d’avancer intelligemment dans le dialogue » explique la chargée de communication.